Skip to content

Le curieux manège des illustrations d’articles politiques (le cas Hollande)

C’est un phénomène que je constate régulièrement depuis que je surveille l’apparition dans les médias de personnalités politiques ; un phénomène qui ne dit pas son nom. Un procédé – j’hésite sur ce terme – jamais systématique, mais suffisamment régulier pour ne laisser que peu de crédit à une explication par le simple hasard.

 

Que dites-vous, pour commencer, de ces trois photos de François Hollande (repérées par @zeyesnidzeno) ?

Sont-elles, non pas favorables, mais seulement neutres pour lui ? A l’évidence non : elles le montrent à chaque fois dans une posture rigolarde, soit niaise, soit grimaçante, qui pourrait peut-être constituer un air normal pour un comique, mais qui ne correspond absolument pas aux canons de la photographie politique purement informative. On notera en particulier la deuxième, qui utilise un cadrage accentuant encore l’effet négatif.

 

Ces photographies viennent de papiers du jour sur des sites d’information tout ce qu’il y a de sérieux ; pour ce qui est de leurs articles d’origine, deux sont relatifs aux négociations PS-EELV sur les législatives, tandis que le troisième est consacré aux surnoms injurieux dont François Hollande est affublé par ses adversaires.

De manière remarquable, aucun de ces articles ne peut être considéré comme à charge contre François Hollande, pour ce qui est de leur contenu. Mais pendant que les mots suivent une ligne de neutralité informationnelle sur laquelle il n’y a rien à dire, les images, elles, racontent silencieusement une tout autre histoire, d’autant plus prégnante qu’elle est en décalage avec le texte qu’elles accompagnent. Cette pratique est certes assez courante dans les blogs, mais avec des articles au vitriol qui ne revendiquent à aucun moment l’objectivité journalistique. Pour ma part, j’essaie de me fixer comme règle de ne jamais surcharger un billet critique d’une photo elle-même à charge – j’appelle cela la « bienveillance iconographique », non pas que je cherche à adoucir mon propos par une image sympathique, mais tout simplement, je refuse de porter mes attaques sur le terrain du dénigrement physique. Qu’en est-il du côté de la presse ? Y a-t-il des règles déontologiques quant au choix des photographies accompagnant les articles ? Parce que pour revenir au cas présent, le message de l’iconographie sélectionnée pour François Hollande est limpide : les mots « Flamby », « mou », « Monsieur petites blagues » et autres joyeusetés du même genre clignotent au néon au-dessus d’elle, sans qu’il soit besoin de beaucoup réfléchir.

 

Le procédé est bien entendu encore plus saisissant quand plusieurs photos de responsables politiques sont accolées, et que seul l’un d’entre eux a droit à ce traitement très spécial. Curieux hasard (ou non?), Le Point avait déjà recouru à une iconographie étonnamment semblable durant la primaire, avec … François Hollande comme victime :

J’avais alors interpelé assez vivement sur Twitter l’auteure de l’article, Charlotte Chaffanjon, pour la faire réagir sur cette étrangeté. Sans obtenir de réponse sur le fond. « - @ChaChaffanjon cette photo est-elle normale et semblable à celle des autres candidats ?@Romain_Pigenel Peu importe, tu n’a[s] pas à me cibler en disant que j’emploie des procédés indignes, c’est tout. ».

 

L’article du Point du jour étant l’œuvre de la même journaliste, je me suis permis de la reprendre publiquement à témoin. «  - Tiens, @CChaffanjon trouve-t-elle encore normale la photo de @fhollande choisie pour son article ?Je ne sais trop quoi répondre tellement vos raccourcis sont déconcertants. [Quels « raccourcis »?] ».

Intervient alors le compte officiel du Point : « Nous avons enlevé la photo qui vous faisait tant réagir. MAJ btôt effective ». Moi : « Merci M. LePoint ! Il y avait donc bien un problème ? ». Le Point : « Il y a un problème quand l’un de nos rédacteurs se fait accuser de partialité. La querelle ne vaut pas que l’on s’obstine. ». C’est là que l’échange prend un tour (involontairement?) plus instructif. D’abord une réaction de Charlotte Chaffanjon : « http://www.lepoint.fr/tiny/1-1396636 Voilà, belle victoire pour vous ce soir. ». Victoire : y avait-il donc en réalité une bataille, et une position opposée à la mienne, qui ne consistait pourtant qu’à réclamer un traitement équitable pour Hollande ? Mais c’est le compte officiel du Point qui se « lâche » ensuite un peu plus encore, en laissant passer un joli lapsus au sujet de la photographie incriminée : « Nous ne la trouvions pas si humiliante. ».

On laissera, au passage, le lecteur juger de la nouvelle photographie utilisée par Le Point lors de sa mise à jour de l’article.

Reprenons. Plusieurs interrogations sont ouvertes par ce langage muet des illustrations d’article : quelle est la fréquence des facéties de ce type ? Qui effectue le choix de la photographie et avec quelle motivation (private jokes entre professionnels, visées plus politiques et rédactionnelles) ? Quelles sont les cibles privilégiées du procédé ? Plus immédiatement, l’échange ici relaté avec le twitter du Point ne peut qu’inciter les citoyens à prendre au pied de la lettre les belles promesses de participatif que ne manquent jamais de faire les médias en ligne, et à signaler publiquement, systématiquement, de telles pratiques pour les faire reculer. Et remettre un peu de sérieux et de tenue dans le débat présidentiel.

 

Romain Pigenel

A lire aussi :

17 Comments

  1. Marianne ARNAUD wrote:

    Dans le choix de leurs photos, c’est vrai que les journalistes ont sans doute tendance à se focaliser sur le côté “joyeux drille” de Hollande – qu’il doit incontestablement être – sinon il n’y aurait pas toutes ces photos en circulation.
    Une remarque : je trouve qu’il n’y a rien à reprocher à la seconde photo de l’article, celle en gros plan.
    Pour une fois qu’un homme politique n’arbore pas toujours une face de croque-mort, de mon point de vue, cela peut être plutôt positif.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 7:27 | Permalink
  2. pegase wrote:

    Marianne, je suis inquiet du fait que vous sembliez confondre l’humour avec la godrillole. Je n’ai pas encore vu FH aller faire tourner les serviettes au dessus de sa tête chez Sébastien.
    Pour ce qui est de votre remarque elle ne semble pas faire preuve d’un sens critique iconographique très sûr. Désolé, mais je ne viendrai pas feuilleter vos albums photos.
    Reste que je pense que vous devez avoir plus d’exigence avec votre propre représentation.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 8:33 | Permalink
  3. Marianne ARNAUD wrote:

    @ Pégase
    Quand vous écrivez “godriolle”, je suppose que vous voulez parler de la “gaudriole” : propos gai et un peu libre.
    En quoi cette gaudriole s’oppose-t-elle à l’humour ?
    Pour le reste, c’est avec une certaine impatience que j’attends votre commentaire de “critique iconographique très sûr”.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 9:45 | Permalink
  4. Marianne ARNAUD wrote:

    @ Pégase
    Je vous ai mal cité : vous aviez écrit “godrillole” !
    Recevez mes excuses.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 9:50 | Permalink
  5. Marianne ARNAUD wrote:

    @ Romain Pigenel
    Pour tout vous dire j’aurais préféré lire un billet nous décryptant “l’accord sur le désaccord” avec EELV, histoire de mettre “du sérieux et de la tenue dans le débat présidentiel”.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 9:58 | Permalink
  6. Sika wrote:

    Je me suis faite la même remarque mais beaucoup plus tôt que vous.C’est une tactique digne des journaux à sensation pour attirer le lecteur et induire des choses qui ne sont pas décrites dans l’article. Parfois (la plupart du temps même) les photos sont des photos d’archive!

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 12:37 | Permalink
  7. Chiron wrote:

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, j’ai aussi remarqué que le choix des photos illustrant les articles sur divers personnages politiques était pour le moins désavantageux pour certains d’entre eux, notamment pour F.Hollande, S.Royal et Eva Joly et je pense que c’est là effectivement une manière insidieuse tendant à les dévaloriser. Mais, d’un autre côté, je me suis dit que , contrairement à l’effet peut-être recherché, cela avait l’avantage de les montrer naturels, avec une apparence sans recherche, sans fard, et que, au final,cela finirait par les rendre plus sympathiques aux électeurs, plus proches d’eux…:)

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 13:12 | Permalink
  8. Laurent wrote:

    C’est intéressant cet article sur le traitement spécifique de Hollande depuis quelques semaines. Je le rapprocherai au mot de Cohn-Bendit : “Hollande est en train de se ségoliniser”
    Je pense en effet que les médias, support de la droite et du 1% ont commencé une démarche de dénigrement de Hollande, sournoise et vicieuse comme ils l’ont fait pour Royal, avec le résultat que l’on sait.
    Ce dénigrement entre dans la stratégie de Naboléon qui veut se présenter en sauveur expérimenté versus les autres minables.
    En 2007, les médias ne connaissaient pas Royal et ils n’ont pas pu mettre en route ce dénigrement. Ils l’ont fait après la présidentielle. Avec Hollande ils ont déjà commencé.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 16:28 | Permalink
  9. Laurent wrote:

    C’est intéressant cet article sur le traitement spécifique de Hollande depuis quelques semaines. Je le rapprocherai au mot de Cohn-Bendit : “Hollande est en train de se ségoliniser”
    Je pense en effet que les médias, support de la droite et du 1% ont commencé une démarche de dénigrement de Hollande, sournoise et vicieuse comme ils l’ont fait pour Royal, avec le succès que l’on sait.
    Ce dénigrement entre dans la stratégie de Naboléon qui veut se présenter en sauveur expérimenté versus les autres minables.
    En 2007, les médias ne connaissaient pas Royal et ils n’ont pas pu mettre en route ce dénigrement. Ils l’ont fait après la présidentielle. Avec Hollande ils ont déjà commencé.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 16:50 | Permalink
  10. C’est vrai que la photo du “Point” avec la bille de clown de Hollande c’est un modèle ! Sur certains médias on note aussi une insistance à choisir des photos de Hollande datant d’il y a 2 ans ou plus, avant sa perte de poids. Dans l’ensemble ça reste raisonnable par rapport à ce que Ségolène s’est pris en 2007 et après, là vraiment des baffes se sont perdues…

    “On laissera, au passage, le lecteur juger de la nouvelle photographie utilisée par Le Point lors de sa mise à jour de l’article.”

    C’est la même ou quasi ! Ils se foutent du monde !

    Je trouve en tous cas excellent de mettre un peu la pression sur les journalistes (twitter est le lieu idéal puisqu’ils y sont tous ou quasi) : il ne faudrait surtout pas que l’on revoie durant cette campagne présidentielle un phénomène d’abaissement dans le genre de celui chronique et quasi généralisé qui aura marqué la campagne 2007 (et durablement traumatisé pas mal d’observateurs), bref ce que l’on pourrait appeler une “Ridetisation” des journalistes (transformés “par la force des choses” en passifs relayeurs de la propagande UMP : mais il y a qqpart “servitude volontaire” comme dit Peillon).

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 19:59 | Permalink
  11. mcbennn wrote:

    Juste pour info, nous faisons le même constat sur le traitement iconographique des articles concernant Jean-Luc Mélenchon. Pour sa part, il est representé en “tueur de tête ensanglantée”, comme disait ma petite sœur. L’allégorie parle d’elle-même. Et ce, depuis plus d’un an, et la sortie de son livre “Qu’ils s’en aillent tous”.
    Chacun son tour ?

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 20:14 | Permalink
  12. MOBY wrote:

    j’ai un certain âge mais jamais je n’aurais vécu une campagne aussi violente. Ce doit être lié à la personalité du candidat Sarkozy.ça vol vraiment bas dans la presse de droite et à droite. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que cela aide Hollande qui passe pour une victime.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 21:28 | Permalink
  13. zeyesnidzeno wrote:

    On dirait que le message est passé http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/accord-avec-le-ps-les-verts-preferent-les-postes-a-la-riposte-15-11-2011-1396636_324.php

    De mon point de vue, Charlotte Chaffanjon est une des journalistes les plus pointue sur le PS. Aucun état d’âmes ne transpire jamais de ses analyses, qu’elle couvre telle ou tel candidat. Le fait qu’elle ait accepté de changer la photo me conforte dans l’idée que je me fais de son travail.

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 22:21 | Permalink
  14. zeyesnidzeno wrote:

    Oula, c’est un festival ! Boring mais classique : (1) http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/hollande-se-prononce-pour-la-poursuite-du-retraitement-du-mox-16-11-2011-1397096_324.php (2) http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/l-accord-ps-eelv-tangue-deja-16-11-2011-1396904_324.php

    Mercredi, novembre 16, 2011 at 22:36 | Permalink
  15. El Camino wrote:

    Pas mal ces photos de Hollande, il a un point commun avec Sarkozy, il doit faire trop de mimique devant les photographes.

    Jeudi, novembre 17, 2011 at 22:25 | Permalink
  16. @Marianne :

    “Pour une fois qu’un homme politique n’arbore pas toujours une face de croque-mort, de mon point de vue, cela peut être plutôt positif.”

    Tout cela est bien sûr subjectif, mais là les photos choisies pointent plus vers le ridicule que le gai, à mon sens.

    Quant au billet sur l’accord, vous êtes servie aujourd’hui :-)

    @Sika :

    “Parfois (la plupart du temps même) les photos sont des photos d’archive!”

    A croire qu’ils préparent des stocks de photos de ce genre à l’avance …

    @Chiron :

    “Mais, d’un autre côté, je me suis dit que , contrairement à l’effet peut-être recherché, cela avait l’avantage de les montrer naturels, avec une apparence sans recherche, sans fard, et que, au final,cela finirait par les rendre plus sympathiques aux électeurs, plus proches d’eux…:)”

    Éternelle question : voulons-nous d’un président “proche de nous” ? Je me demande.

    @Laurent :

    “les médias, support de la droite et du 1% ont commencé une démarche de dénigrement de Hollande, sournoise et vicieuse comme ils l’ont fait pour Royal, avec le résultat que l’on sait.”

    Je pense qu’ils vont tenter effectivement de l’écorner. Ils ne vivent que de ça, de rebondissements. Donc ils jouent chacun à la hausse puis à la baisse, successivement … c’est très clair avec Sarko.

    @Antenne :

    “Je trouve en tous cas excellent de mettre un peu la pression sur les journalistes (twitter est le lieu idéal puisqu’ils y sont tous ou quasi)”

    Oui : puisqu’ils v