Skip to content

Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP !

La nouvelle majorité de gauche au Sénat a décidé de marquer son arrivée en s’attaquant au dossier, ancien et symbolique pour notre famille politique, du droit de vote (et d’éligibilité) des étrangers hors Union Européenne aux élections locales. Cette proposition étant également présente dans l’accord électoral porté par le PS et Europe Écologie Les Verts, la droite s’en est saisie pour ouvrir une polémique dure avec l’opposition, au prix d’un certain nombre de sottises et d’approximations.

 

Si on met de côté ce qui relève de la tactique électorale à quelques mois de deux scrutins nationaux majeurs – les accusations de xénophobie d’une part, de trahison envers la Nation d’autre part – les conceptions qui s’opposent sont les suivantes. D’un côté, la gauche se place sous le signe du pragmatisme, en pointant le fait qu’il est absurde d’écarter de la vie civique des étrangers absolument intégrés dans la vie quotidienne de notre pays, et plus encore de leur terroir local d’adoption. Une association accrue à la vie civique serait même un facteur d’intégration et donc de plus forte association à la nation. D’un autre côté, la droite se revendique de la logique républicaine et explique qu’il n’y a pas de raison de dissocier droit de vote et citoyenneté à part entière – que cette dernière ne « s’achète pas » en payant des impôts.

 

A titre personnel, je n’ai pas d’avis tranché sur la question et j’estime que les deux positions sont entendables, si on les nettoie, encore une fois, de leurs oripeaux polémiques. Mais il y a les principes – et il y a les faits. Et c’est sur ce dernier point que l’actuel positionnement de l’UMP ne tient pas.

 

Que disent les chefs de file de la droite ? Que si les étrangers veulent voter, ils n’ont qu’à se faire naturaliser. Nicolas Sarkozy : « Si une personnalité de nationalité étrangère qui réside dans notre pays, qui respecte nos lois et nos valeurs, veut participer aux choix politiques de notre nation, alors […] une voie lui est ouverte, cette voie c’est l’accès à la nationalité française […] Il n’y a, me semble-t-il, rien de choquant, rien d’anormal à ce que les électeurs et à ce que les élus des territoires de France soient Français ». Claude Guéant : « Si une personne étrangère souhaite voter et s’impliquer dans la vie de la cité, elle peut demander sa naturalisation. On ne peut découper la citoyenneté en tranches. ».

 

Guéant et Sarkozy partagent le même raisonnement : vous voulez voter, très bien, demandez votre naturalisation, ce sera encore mieux ! Comme si cette opération était aussi envisageable que le simple droit de vote façon PS, comme si elle était aussi simple ; bref, une option autre, mais équivalente et plus cohérente.

 

Venons-en aux faits. Sous Nicolas Sarkozy, la procédure de naturalisation a été régulièrement rendue plus malaisée. Il y eut d’abord la réforme Besson de 2009, décentralisant la gestion des naturalisations au niveau des préfectures, générant de fait un grand risque d’arbitraire et de localisme (comme l’expliquait alors Patrick Weil) tant les attitudes, et même tout simplement les chiffres varient d’une préfecture à l’autre. Plus récemment, en octobre dernier, Claude Guéant a annoncé le durcissement des exigences en matière de connaissance de la culture et de la langue française. On peut discuter du bien-fondé de ces décisions, mais une chose est claire : elles vont dans le sens d’un malthusianisme, et non d’une ouverture ou même d’un maintien, des naturalisations.

 

La position de la droite sur le vote des étrangers est donc malhonnête. Elle confond à dessein deux problèmes : celui, philosophique et constitutionnel, du droit de vote, et celui de l’attitude concrète face aux étrangers. La gauche défend le droit de vote des étrangers et une ouverture à leur égard. La droite combat le droit de vote des étrangers tout en laissant penser qu’elle partage l’ouverture de la gauche à leur égard – ce que démentent quatre années de sarkozysme. Comment peut-on présenter la naturalisation comme une alternative au droit de vote, quand le nombre de personnes concernées par l’une et l’autre options n’est pas comparable ?

 

Nicolas Sarkozy et Claude Guéant me font penser à deux patrons de centre commercial en concurrence avec l’hypermarché PS. Ils déclarent : « Le PS vous propose un baril de lessive, et nous pour le même prix, on vous en offre deux, profitez de notre vente flash ! ». Peut-être, déjà, n’avez-vous besoin que d’un paquet (le vote sans la naturalisation). Mais surtout, quand vous arrivez au centre commercial UMP, vous découvrez qu’il y a une rupture de stock sur la vente flash : il n’y a plus de lots de deux barils, et pas de baril simple non plus. C’est ballot.

 

Je me suis toujours méfié des promos de bout de gondole ; merci à la droite, sur ce débat, de me conforter dans mon intuition.

 

Romain Pigenel

A lire aussi :

9 Comments

  1. corto74 wrote:

    tiens, si je peux me permettre de donner mon avis de blogueur de droite:

    http://corto74.blogspot.com/2011/11/non-au-droit-de-vote-pour-les-etrangers.html

    par ailleurs, si il y a bien un sujet qui serait propice à un referendum, c’est bien celui-là.

    Vendredi, décembre 9, 2011 at 19:50 | Permalink
  2. GdeC wrote:

    je proteste, romain ! tu m’as mis en lien sous le mot droite ! je me sens sali :)

    Vendredi, décembre 9, 2011 at 20:16 | Permalink
  3. Marianne ARNAUD wrote:

    Certains vont jusqu’à écrire que c’est le fait d’avoir fait voter par l’Assemblée un projet de loi sur le vote des étrangers aux élections locales, qui a coûté son élection à Jospin en 2002.
    Ce serait tout de même ballot que, la même cause produisant le même effet, elle coûte celle de Hollande en 2012.

    Vendredi, décembre 9, 2011 at 21:47 | Permalink
  4. surtout que l’ump dit “ah ben on préfère rendre plus facile la nationalité’ tout en faisant le contraire in fine.

    Samedi, décembre 10, 2011 at 1:30 | Permalink
  5. Marianne ARNAUD wrote:

    “Sous Sarkozy, la procédure de naturalisation a été régulièrement rendue plus malaisée.”
    Venu défendre la position du gouvernement devant le Sénat à l’occasion du débat sur le droit de vote des étrangers, Fillon a dit : “Chaque année plus de 130 000 personnes décident d’acquérir la nationalité française.”
    Se pourrait-il qu’il ait menti devant la représentation nationale ?

    Samedi, décembre 10, 2011 at 7:44 | Permalink
  6. captainhaka wrote:

    Beau billet. La droite est fondamentalement pour la disparition physique des étrangers non-communautaires issues de ses anciennes colonies. Elle ne leur donnait pas le droit de vote (ainsi que d’autres droits) lorsque la France était présente sur leur propre sol, comment leur accorderaient-ils quoique ce soit sur le sol de la mère patrie. Tout le monde sait ou la droite voudrait voir les étrangers on-communautaires qui vivent dans ce pays : les ghettos, les chantiers de BTP, les arrières cuisines, les prisons, les centres de rétention puis enfin … en Afrique.

    Samedi, décembre 10, 2011 at 11:51 | Permalink
  7. @Corto : je te signale que tu es en lien dans le billet :-)

    @GdeC : oh je suis désolé! Tu pourrais presque m’attaquer en diffamation, là…

    @Marianne Arnaud :

    “Ce serait tout de même ballot que, la même cause produisant le même effet, elle coûte celle de Hollande en 2012″

    Pourrait-ce être plus fort que son actuelle baraka ? A voir.

    “Fillon a dit : “Chaque année plus de 130 000 personnes décident d’acquérir la nationalité française.”
    Se pourrait-il qu’il ait menti devant la représentation nationale ?”

    Les mesures restrictives commencent seulement à s’appliquer (2010 pour le début de la loi Besson de 2009 par exemple). Et surtout, j’aimerais bien voir l’évolution du profil des naturalisés.

    @Romain B : c’est exactement ça …

    @CaptainHaka :

    “La droite est fondamentalement pour la disparition physique des étrangers non-communautaires issues de ses anciennes colonies”

    Oui, ils le prouvent en ce moment.

    Samedi, décembre 10, 2011 at 21:10 | Permalink
  8. Pegase wrote:

    captainhaka 100% d’accord avec ta réflexion. J’imaginerais un clip où toute les personnes relevant des catégories que tu mentionne, souhaitent dans leur accent et à leur poste de travail les vœux à Sarkozi.
    Dans le même(mauvais)esprit, étendre le clip à tous les naufragés de la politique Sarkozienne. On pourrait imaginer un profil sur lequel chacun pourrait poster un clip réalisé dans son entourage, le tout pointé sur la carte de France et Dom Tom pour montrer l’étendue des dégâts.

    Dimanche, décembre 11, 2011 at 2:32 | Permalink
  9. captainhaka wrote:

    La preuve en est que la droite les appelle “minorité visible”.

    Dimanche, décembre 11, 2011 at 13:45 | Permalink

14 Trackbacks/Pingbacks

  1. romainblachier on Vendredi, décembre 9, 2011 at 17:49

    via @romain_pigenel Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/YWbqspd9

  2. slovar on Vendredi, décembre 9, 2011 at 17:49

    [Variae] Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/Q0Cl5VvV

  3. Sarkobot on Vendredi, décembre 9, 2011 at 17:52

    RT @martialboillot – vous recommande: Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/HzhmFvdS

  4. Sarkobot on Vendredi, décembre 9, 2011 at 17:52

    RT @Romain_Pigenel – [Variae] Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/zOGOICk2

  5. Sarkobot on Vendredi, décembre 9, 2011 at 17:52

    RT @VariaeBlog – [Variae] Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/0kHlpCHB

  6. Romain Pigenel on Vendredi, décembre 9, 2011 at 18:48

    Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/ERDTvMSt #variae

  7. G. Alain bembelly on Vendredi, décembre 9, 2011 at 19:12

    Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/jBMw372h via @Romain_Pigenel

  8. Melclalex on Vendredi, décembre 9, 2011 at 20:41

    Variae – Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/a8atJNYu

  9. G. Alain bembelly on Vendredi, décembre 9, 2011 at 20:42

    #FF “@melclalex: Variae – Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/qUBw0hox”

  10. Romain Pigenel on Samedi, décembre 10, 2011 at 0:29

    RT @Romain_Pigenel: Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! #variae http://t.co/TxfjcAZ9

  11. Romain Pigenel on Samedi, décembre 10, 2011 at 10:11

    Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! #variae http://t.co/ERDTvMSt

  12. Romain Pigenel on Samedi, décembre 10, 2011 at 15:16

    Excellent billet (comme tjs) RT @Romain_Pigenel: Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! #variae http://t.co/jeTtchHC

  13. [...] à tort, que les responsables politiques atteints tentaient de faire diversion en parlant des étrangers, quand il s’agissait en fait d’une pulsion irrépressible pour [...]

  14. Romain Pigenel on Vendredi, avril 20, 2012 at 21:10

    #VotezHollande Vote des étrangers et naturalisation : vente flash à l’UMP ! http://t.co/tLCA5zwH

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *
*
*